Accueil Contact Réunion Activite

Explorer mon For Intérieur


J’ai fait une fascinante excursion dans les montagnes où j’ai vu de la végétation tropicale luxuriante et vécu l’expérience de la foi en ma Puissance Supérieure. Cette nuit là, alors que j’étudiais la Dixième Étape et que je méditais sur ce qui s’était passé pendant la journée, je me suis dit que je devais être tolérante et patiente envers moi-même. J’étais prête à explorer de nouveaux espaces, à accepter mes limites et à garder un esprit réceptif aux nouvelles expériences. J’ai pensé que tourner la page sur mon passé serait pour moi un moment crucial, mais les insomnies et la peur ont interrompu ma sérénité.

Soudain, j’ai entendu les cris de soldats, des fusillades et des aboiements de chiens. La panique m’a envahie. Je ne comprenais pas ce qui se passait. Mon corps était froid et mon cœur a commencé à battre de plus en plus fort. Je me suis agenouillée et j’ai récité la Prière de Sérénité. Des souvenirs d’enfance ont défilé dans ma tête car j’associais les hurlements des soldats avec mon père abusif et brutal qui avait déversé sur moi tant de responsabilités. J’avais accepté de satisfaire aux exigences de mon père uniquement pour lui faire plaisir. J’ai répété ce comportement dans mon mariage à un homme alcoolique et j’ai perpétué ma colère et mes peurs.

Ma vie est devenue incontrôlable la nuit où j’ai permis à mon passé de m’accabler. Confronter mon passé était nécessaire, mais une minute à la fois. Ma Puissance Supérieure m’a poussé à me poser plusieurs questions. Comment devrais-je réagir face à cette situation de crise? Que m’a appris la pratique des Douze Étapes ? Ai-je pensé à appliquer le programme Al-Anon dans mon rétablissement personnel? Est-ce que j’aime vraiment ce que m’offre la vie? Suis-je en train de mettre des bâtons dans les roues de mon propre rétablissement ? Suis-je offensive envers moi-même?

« J’avais accepté de satisfaire aux exigences de mon père uniquement pour lui faire plaisir. »

J’ ai pleuré en silence en me rappelant les propres relations que j’ai établies avec les membres Al-Anon de mon groupe. J’ai accepté que l’alcoolisme avait affecté ma vie. La maladie avait limité, désorienté et saccagé mon rêve de devenir la personne que je voulais vraiment être. Les slogans « Penser» et « Ça commence par moi» m’ont amenée à examiner ma Quatrième Étape et j ‘ai reconnu la peur, la colère et un manque de confiance en soi. Pour la première fois, j’ai confronté ma peur, ma colère et mon manque de confiance en moi. Je ne me suis pas sauvée en courant. Je me suis promis de ne jamais plus être seule parce que j’étais convaincue que ma Puissance Supérieure me protégeait. Mon état de trouble causé par les soldats n’avait plus d’importance car un sentiment de sérénité avait envahi la pièce.


Cette nuit là, j’ai demandé un sac à ma Puissance Supérieure. Je l’ai rempli d’évènements passés désagréables et je l’ai remis à ma Puissance Supérieure. Lâchant prise de la situation, j ‘ai remercié ma Puissance Supérieure d’être à mes côtés et de m’aider dans mon rétablissement personnel.

Le lendemain matin, à mon réveil, je suis allée à la fenêtre. J’ai admiré la vue des robustes montagnes couvertes d’un brouillard cachant la lumière du soleil. Bientôt, la réponse de ma Puissance Supérieure m’est apparue : «Tolérance ». J’étais reconnaissante parce que la philosophie Al-Anon fait maintenant partie de ma vie. Elle me permet d’explorer mon for intérieur. Au fur et à mesure que j’apprends à me connaître, je commence à aimer la personne que je suis.

Par Irma G. Pérou
The Forum, février 2006

Cet article peut-être reproduit sur Internet en précisant : Permission accordée par the Forum Al-Anon Family Group Hedquarters, Inc., Virginia Beach, VA.


SectionAdminActivités