Accueil Contact Réunion Activite

La douleur de l’aveuglement, la joie de la découverte de soi


« Il y a longtemps de cela, plutôt que de dire honnêtement qui j’étais vraiment, je fabriquais des hitoires sur la personne que je voulais que les autres voient en moi. »

Un samedi après-midi, après des années de vie au contact de la maladie de l’alcoolisme, la vérité m’est apparue. Révéler ma souffrance et ma peur était une simple façon d’admettre que ma vie était devenue incontrôlable. La fille d’une amie, laquelle me rendait visite, m’a parlé d’Al-Anon. Avant ce jour-là, je n’avais aucune idée de ce qu’était Al-Anon et de ce que ce programme pouvait m’offrir.

Pendant des années, j’avais remarqué un panneau bulletin à l’église qui mentionnait Al-Anon. Je savais aussi où la réunion se tenait ce soir-là. Aujourd’hui, je pense que ma Puissance Supérieure m’avait préparée pour cet après midi-là.

Les membres Al-Anon m’ont chaleureusement accueillie avec des visages souriants. Ce soir-là, j’ai découvert l’espoir. J’ai non seulement vu et entendu parler d’espoir, mais les membres m’ont montrée qu’ils avaient en eux assez de paix et de sérénité que je savais que je voulais ce qu’ils avaient. J’ai aussi entendu l’expression « S’occuper de ses affaires », laquelle j’ai commencé à mettre en pratique.

Il y a longtemps de cela, plutôt que de dire honnêtement qui j’étais vraiment, je fabriquais des histoires sur la personne que je voulais que les autres voient en moi. C’est autour des tables de réunions Al-Anon que j’ai commencé à être honnête envers moi-même et que j’ai commencé à ôter mon masque.

C’est en avançant à petits pas que j’ai appris ce que sont les sentiments et j’ai admis à quel point la maladie m’affectait. Bientôt, la lourde charge qui pesait sur mes épaules a commencé à s’alléger et je voyais, moi aussi, ma vie différemment.

Je crois vraiment qu’en mettant en pratique les Étapes Al-Anon, en ayant un Parrain ou une Marraine qui nous montrent leur soutien, en développant une relation plus intime avec ma Puissance Supérieure et en m’engageant dans le service, j’ai pu échanger mon masque contre mon vrai visage. J’ai découvert de la joie dont j’ignorais l’existence.

Al-Anon est un programme qui m’a donné une vie. J’ai découvert qui je suis vraiment — une personne prête à prendre des risques et à rêver de nouveau. Je suis reconnaissante
envers toutes les personnes qui ont tendu la main de l’amour sans aucune condition. Maintenant, je peux redonner ce que j’ai reçu.

Par Nancy B. Caroline du Sud
The Forum, février 2007

Cet article peut être reproduit sur Internet en précisant Permission accordée par The Forum, Al-Anon Family Group Headquarters, Inc., Virginia Beach, VA.

SectionAdminActivités