Accueil Contact Réunion Activite

J'ai résolu mon problème

 

Trois mois après mon arrivée dans la fraternité, j’ai finalement trouvé le courage de demander à quelqu’un d’être ma Marraine.  Cette personne estimait qu’elle n’était pas dans Al-Anon depuis suffisamment longtemps pour parrainer un autre membre.  Sa réponse m’a tellement abattue que j’ai décidé que je n’avais pas vraiment besoin d’une Marraine - je pourrais très bien m’en passer.

 

J’ai assisté aux réunions d’un groupe pour les nouveaux venus pendant plusieurs mois avant de commencer à chercher un groupe d’appartenance.  La vie continuait.  Mon mari et moi avons adopté un bébé.  Nous avons organisé nos horaires de travail de manière à éviter de faire appel aux services d’une garderie.  Je travaillais du lundi au vendredi, et mon mari conduisait un camion pendant les fins de semaine.  Il partait le vendredi soir et il rentrait tôt le lundi matin, avant que je ne parte au travail.  Les choses semblaient bien aller.

 

Après une semaine de travail particulièrement éprouvante, notre réfrigérateur est tombé en panne pendant la fin de semaine.  Il était rempli de nourriture, alors j’ai dû m’arranger pour que la nourriture reste au frais, pour communiquer avec le propriétaire, et pour acheter un nouveau frigo - tout en m’occupant de notre bébé.

 

Lorsque mon mari a téléphoné le dimanche soir pour me dire que son camion était tombé en panne et qu’il ne serait pas à la maison avant que je ne parte pour le travail lundi matin, j’étais furieuse !  Hurlant dans le téléphone, je l’ai blâmé pour l’affreuse semaine que je venais de passer.  C’était sa faute si le frigo avait cessé de fonctionner.  Il avait sûrement fait quelque chose pour que son camion tombe en panne.  Comment osait-il ne pas rentrer à la maison, alors que c’était moi qui avait tout fait au cour des trois derniers jours !  Sans plan de recharge pour que quelqu’un s’occupe du bébé, qu’est-ce que j’allais faire ?  Je devais aller travailler, et je ne pouvais pas amener notre bébé n’importe où.  Je devrais m’inscrire à une garderie et fournir le carnet de vaccination du bébé.

 

À quoi est-ce que mon mari pouvait bien penser ?  Il fallait qu’il soit à la maison avant que je parte pour le travail le lendemain matin.  J’étais tellement furieuse que je lui aie raccroché au nez.  Le bébé dans les bras, je me suis assise sur le plancher à côté du frigo et je me suis mise à sangloter.

 

Je me suis finalement ouverte à ma Puissance Supérieure.  Je voyais clairement que j’étais hors de contrôle.  J’étais dans le programme depuis un an, et j’avais l’impression de ne pas être plus avancée qu’au début.  J’ai pensé à la Première Étape :  « Nous avons admis que nous étions impuissants devant l’alcool – que notre vie était devenue incontrôlable ».  Ma vie était incontrôlable, et je venais de le prouver.  Je ne pouvais absolument rien faire au sujet du camion de mon mari ou de son incapacité à rentrer à la maison au moment où je devrais partir pour le travail.

 

J’ai ensuite pensé à la Deuxième Étape :  « Nous en sommes venus à croire qu’une Puissance Supérieure à nous-mêmes pouvait nous rendre la raison ».  Oui, je pouvais voir que j’avais perdu la raison.  Il n’y avait rien de sensé dans ce que j’avais dit à mon mari, et j’ai compris pourquoi j’avais besoin d’une Marraine.  En essayant de mettre le programme en pratique par moi-même, je n’étais arrivée à rien.  Quelque part au fond de moi, j’ai su que si je voulais réellement changer, je ferais ce que les membres Al-Anon me suggéraient de faire. 

 

J’ai résolu mon problème de garderie et j’ai même présenté des excuses à mon mari.  Quelques jours plus tard, j’ai téléphoné à une femme à laquelle mon conseiller m’avait suggéré de parler avant que je commence à assister aux réunions Al-Anon.  Nous ne nous étions jamais rencontrées, mais nous nous étions parlé.  Je me sentais très à l’aise avec elle, alors je lui ai téléphoné et je lui ai demandé d’être ma Marraine.  Elle a dit oui, et j’ai entrepris le plus beau voyage de ma vie parce qu’elle a partagé avec moi son expérience, sa force, et son espoir.  Je comprends maintenant que ma Puissance Supérieure a toujours eu un plan pour moi.  Elle savait comment me toucher – et qui serait la meilleure Marraine pour moi.

 

Par Beth K., Iowa

The Forum, Ooctobre 2005

 

Permission accordée par The Forum, Al-Anon Family Group Headquarters, Inc., Virginia Beach, VA.

 

SectionAdminActivités