Accueil Contact Réunion Activite

Je suis reconnaissante envers l'alcoolique

parce que Dieu m'a donné

le don de la découverte de soi


Je suis reconnaissante envers l'alcoolique parce que Dieu m'a donné le don de la découverte de soi

Ma vie n'est pas toujours remplie de sérénité et de contentement. Certains jours, les anciens comportements prennent le dessus mais grâce aux principes Al-Anon, ces vieux comportements ne persistent pas pendant très longtemps.

Je ne sais pas où j'en serais aujourd'hui si je n'avais pas eu la chance de vivre dans un foyer activement affecté par l'alcoolisme. Il y a plusieurs années, lorsque j'ai commencé à assister aux réunions, cela me dérangeait d'entendre un membre de longue date dire : << j'ai tant de reconnaissance envers l'alcoolique qui fait partie de ma vie. >> Je pensais que le membre qui disait cela devait être fou.

Pour ne pas arranger les choses, plusieurs des membres présents dans la salle hochaient la tête et souriaient en signe d'acquiescement. Comment quelqu'un pouvait-il jamais être reconnaissant d'avoir un alcoolique qui ruine sa vie ? Il m'a fallu quelques - disons, de nombreuses - réunions pour que je finisse par comprendre ce qu'ils entendaient par cette remarque insensée.

Premièrement, la consommation d'alcool de l'alcoolique n'a pas ruiné ma vie. Je faisais déjà du bon travail par moi-même.

Je pensais que tout allait bien mais j 'étais déprimée, je voulais tout contrôler et j'étais manipulatrice. La consommation d'alcool de l'alcoolique était ce qui m'avait conduite devant les portes d'Al-Anon et m'avait montré que j'étais responsable de ma propre tristesse. J'avais le pouvoir de me changer moi - personne d'autre - seulement moi.

Deuxièmement, Al-Anon m'a montré que je pouvais être gentille, prévenante, attentionnée, pas seulement envers les autres mais aussi envers moi-même. j'ai
commencé à m'aimer, et par là même, j'ai commencé à aimer ma vie.

Après plusieurs années de vie auprès d'un alcoolique en phase active, ce dernier et moi avons chacun pris notre chemin. Nous communiquons encore et nous avons chacun notre programme. Il a toujours du mal mais moi aussi.

La différence dans mon combat est que je sais maintenant où se trouvent les réponses. Les salles de réunions Al-Anon me donnent les outils, le soutien et l'amour dont j'ai besoin pour surmonter les moments difficiles et me mener sur les chemins moins cahoteux. Il me suffisait de demander de l'aide. Parfois, c'est simplement une pensée exprimée par un membre dans une réunion qui me remet sur les rails. Que ces mots viennent d'un membre de longue date ou d'un nouveau n'a aucune importance. Pour moi, ils ont tous une valeur inestimable.

Alors, voyez-vous, je suis reconnaissante envers l'alcoolique, parce que sans lui, je n'aurais pas Al-Anon et je n'aurais pas le << moi >> que j'ai appris à aimer.

Par Cheryl W., Alberta.

Cet article peut être reproduit sur Internet en précisant : Permission accordée par The Forum, Al-Anon Family Group Headquarters, inc., Virginia Beach, VA.

SectionAdminActivités