Accueil Contact Réunion Activite

Embrassons nos Héritages :
Nos ponts spirituels pour élargir l'avenir

 

Nos pionnières croyaient que les Héritages – nos Étapes, nos Traditions et plus tard, les Concepts de Service – étaient des outils permettant de répandre le message d’espoir et de rétablissement Al Anon vers tous ceux qui souffrent de la consommation d’alcool d’une autre personne. Leurs premières correspondances parlaient de la façon dont les Traditions pouvaient motiver les groupes à progresser.

Lorsque j’ai assisté à ma première réunion des Groupes Familiaux Al Anon, la croissance mondiale d’Al Anon ne m’importait pas. Ma propre croissance ne m’importait pas. Je voulais simplement que la souffrance
cesse.

« …les Groupes Familiaux Al Anon ont un itinéraire qui permet d’atteindre le succès au niveau personnel et spirituel ainsi que dans le monde des affaires. »

J’ai fini par arrêter d’essayer de prouver que je n’avais pas ma place, mais je voulais que chaque réunion réponde à mes attentes personnelles. Les sujets qui ne semblaient pas porter sur la peur, la colère où les Étapes n’étaient pas intéressantes à mes yeux et les annonces des réunions de service me portaient sur les nerfs. Je ne voulais pas en savoir plus sur le sujet parce que je ne voulais pas m’engager pour quoi que ce soit d’autre.

Quand j’ai vraiment commencé à mettre les Étapes en pratique, je me suis rendu compte à quel point, le programme était un guide spirituel pour mon propre rétablissement. Oui, les Étapes étaient dans l’ordre et chaque parole était à sa place. Mes premières leçons d’acceptation totale sont venues lorsque j’ai réalisé qu’il n’était pas nécessaire que je reformule les Étapes ou que je modifie le genre d’une Puissance Superieure. Al Anon était un endroit sur pour tous; chacun de nous pouvait prendre ce qui lui convenait et ignorer ce qui n’était pas utile ce jour-là.

Je prenais les Traditions au sens littéral, et non telles des guides spirituels. Je ne
comprenais pas qu’elles étaient la cle de l’harmonie et de l’unité, non des règles
à appliquer sans contexte spirituel. Oui, mon groupe était autonome, mais si nous récitions des prières ou bien lisions de la documentation de l’extérieur, cela pourrait affecter Al Anon et AA dans leur ensemble. Quels que soient les efforts de mon groupe pour prouver notre autonomie, ceci n’avait aucun sens s’ils influençaient négativement l’impression qu’un nouveau venu aurait du programme Al Anon.

Les Concepts de Service ne m’intéressaient pas, puisqu’ils étaient, après tout, relies au service. La phrase : á Nos dirigeants ne sont que des serviteurs de confiance – ils ne gouvernent pas â continuait de me poser problème. J’étais maintenant censé établir une relation entre mon rétablissement individuel et une
structure de la Conférence et un Conseil d’Administration. J’avais été engagé
auprès de toutes ces organisations de l’extérieur et assurément, aucune n’était
spirituelle.

Je suis allé à mes premières réunions de service avec un grand nombre de mes
idées préconçues. Je voulais proposer des motions avant même d’aborder des
discussions. Je connaissais le Code de règles de procédure du Robert, et selon moi, il devait être appliqué à la lettre. Mais les membres (mon Parrain inclus) m’ont gentiment rappelé que nous étions dans Al Anon et qu’il n’était pas nécessaire de mener nos affaires comme les autres. Il nous fallait discuter et dialoguer entre membres des points qui nous intéressaient. Une motion ne serait peut-être même pas nécessaire et il avait une chance que nous décidions de ne rien faire – simplement écouter et discuter.

À mesure que je progressais spirituellement, ma confiance en ces Heritages est devenue un point important de mon rétablissement. Les paroles de l’essai de Bill sur le leadership du Neuvieme Concept et la description du Comité de Lois dans la Quatrieme Garantie – illustrant la façon d’affronter les personnes déraisonnables pour éviter les conflits – sont devenues ma liste de vérification des choses a faire pour conserver ma sérénité et maintenir ma santé spirituelle.




Lorsque je vois un nouveau venu qui semble désorienté durant une réunion sur une Tradition ou un Concept, je prends le temps de l’encourager et de le rassurer en lui disant que, par le passé, de tels sujets n’avaient pas grand sens a mes yeux – mais grâce a ma persévérance, je les ai de mieux en mieux compris. Pour moi, la réalité spirituelle était la suivante : les Groupes Familiaux Al Anon ont un itinéraire qui permet d’atteindre le succès au niveau personnel et spirituel ainsi que dans le monde des affaires. Intégrer les Heritages me fournit vraiment les ponts spirituels dont j’ai besoin pour élargir mon avenir.

Tandis que ma compréhension et mon rétablissement s’élargissent, ma capacité à transmettre un message accueillant pour tous, partout, continue de grandir. Lorsque je confie les résultats aux soins d’une Puissance Superieure, les occasions favorables au progrès dans Al Anon sont spirituellement illimitées. Je dois tout simplement faire en sorte que á Ça commence par moi â.

Ric B., Directeur général
The Forum, décembre 2009

Cet article peut être reproduit sur votre site Web ou dans votre bulletin de nouvelles en précisant : Permission accordée par la revue The Forum, Al-Anon Family Group Headquarters, Inc., Virginia Beach, VA.

 

SectionAdminActivités