Accueil Contact Réunion Activite

Une mère se libère de son sentiment de culpabilité

et découvre de l’espoir dans Al‑Anon

 

C’est l’alcoolisme et la dépendance de mon fils qui m’ont menée vers Al‑Anon. Il s’était fait arrêter et je ne pouvais plus ignorer ce qui se passait. J’étais une véritable catastrophe dans tous les sens du terme : spirituel, mental et physique. J’avais le sentiment que Dieu m’avait abandonnée. Comment un Dieu aimant pouvait-Il permettre que cela m’arrive? Mais surtout, comment pouvait-Il permettre que ces choses arrivent à cet enfant doux et merveilleux qui était le mien?

 

Je ne parvenais pas à me concentrer sur quoi que ce soit. Certains jours, j’avais peine à sortir du lit ou à me brosser les dents. Je me suis réveillée du cauchemar que ma vie était devenue le jour où j’ai remarqué – arrivée au travail – que je ne m’étais même pas brossé les dents. J’ai compris que ne pouvais plus continuer ainsi.

 

Aller à ma première réunion était l’une des choses les plus difficiles que j’aie jamais faite. J’avais le sentiment que c’était reconnaître que j’étais une mauvaise mère.

 

Mais dès ma première réunion, j’ai discerné une lueur d’espoir. Les membres comprenaient ce que je ressentais. Ils avaient trouvé de bonnes raisons de rire et sourire dans leur vie. Ils ne me jugeaient pas. Ils continuaient simplement de m’encourager à revenir.

 

Ils m’ont aidée à écarter la culpabilité que je ressentais d’être une mèrehorrible. J’ai appris que mon fils souffrait d’une maladie. J’ai compris que j’avais fait de mon mieux avec les connaissances que je possédais.

 

Je ne sais pas ce que ces dernières années auraient été sans Al‑Anon. À travers ce périple, mon fils a été sans domicile fixe, en prison, et dans d’autres situations que je n’aurais jamais imaginé pouvoir surmonter. Sans mon programme, j’aurais continué à être cette femme qui n’avait pas assez d’énergie pour se brosser les dents.

 

Avec Al‑Anon, j’ai survécu. J’en suis même arrivée à apprécier la personne que je suis et que je deviens. Ma façon de voir le monde a changé. Je ne dis plus que c’est mon fils qui m’a mené vers Al‑Anon. Maintenant, je dis que mon fils a été l’occasion que ma Puissance Supérieure m’a offerte de découvrir Al‑Anon. J’avais l’habitude de parler du chaos et de la crise qui faisaient partie de ma vie. Maintenant, je parle des occasions que ma Puissance Supérieure m’offre de progresser et de devenir la femme que je suis destinée à devenir.

 

Avec les cadeaux du programme : une nouvelle et meilleure compréhension de mon Dieu, ma Marraine, mes amis Al‑Anon, les Étapes, la documentation et les réunions, ma vie est encore meilleure que j’aurais jamais pu imaginer, même si les gens, les lieux et les choses qui font partie de ma vie n’ont pas changé.

 

Anonyme, Nébraska

The Forum, Juin 2010

 

Permission accordée par The Forum, Al-Anon Family Group Headquarters, Inc., Virginia Beach, VA.

 

SectionAdminActivités