Accueil Contact Réunion Activite

Les Slogans d'Al-Anon

 

Se hâter lentement

 

Pour moi, c’est ne pas précipiter les choses. Quand je dois prendre une petite ou grande décision, avec l’aide du slogan « Se hâter lentement » je prends le temps d’analyser le pour et le contre et je me hâte lentement au lieu de passer à l’action immédiatement comme avant.

Ce slogan me permet de prendre des décisions réfléchies et de passer à l’acte par la suite.

Aujourd’hui, je fuis comme la peste l’indécision et la précipitation.

Hâtez-vous lentement !
 

Aujourd'hui seulement

 

La difficulté de vivre aujourd’hui seulement : c’est retenir le passé, continuer le bonheur d’hier et refuser la réalité d’aujourd’hui. Je dois changer ma façon de penser et mon attitude.

Aujourd’hui seulement je serai heureux, je me détendrai, j’affronterai un problème à la fois, je me ferai un programme et je le suivrai. Je prendrai le temps de penser et d’avoir une meilleure perspective de moi-même

 

Est-ce si important ?

 

Lorsque je dois faire quelque chose, je me pose toujours la question. Est-ce si important ? Si cela s’avère plus ou moins important, cela signifie que je n’ai pas à agir, donc j’ai le choix de passer à autre chose. En appliquant ce slogan, je réalise que des situations que je considérais catastrophiques auparavant, deviennent sans importance.

Ce slogan apporte l’équilibre dans ma vie et m’aide à réfléchir avant d’agir.

 

Garder l'esprit ouvert


Être flexible, considérer avec objectivité les divergences d’opinions.

Se donner un temps de répit pour entendre les messages qui nous viennent de l’intérieur.

Être ouvert aux changements, aux nouveaux défis, osez faire! osez dire! ne fait qu’augmenter l’estime de soi, sinon la peur du changement devient notre pire ennemi.

Admirer la beauté de ce qui nous entoure et ne pas tout tenir pour acquis.

Avoir le courage de prendre des décisions si nous ne voulons pas tomber dans l’inaction.

Croire en soi et respecter le droit des autres.
 

Vivre et laisser vivre


Vivre dans le contexte de l'alcoolisme m'a amené à mettre l'accent sur la personne alcoolique tellement que j'en suis devenue à être obsédée par sa consommation d'alcool. Par le fait même, je me suis oubliée, je ne faisais plus attention à moi.

Bien sûr, la vie m'a rattrapée, je suis tombée malade. Cela a été le tournant. Ça m'a amenée à demander de l'aide, à connaître Al-Anon.

Avec l'aide des réunions et de ses membres, j'ai repris ma vie en main.

J'ai retrouvé ma joie de vivre et le désir de faire de mes journées les plus belles que je pouvais.

Maintenant, je m'occupe de moi sans pour cela me désintéresser des autres, mais sans plus essayer de les sauver. J'ai compris que chacun a la responsabilité de faire son bonheur.
 

Ça commence par moi


Une des premières choses que l’on m’a dite quand je suis arrivé dans les Alateen, c’est que ça commence par moi. Moi, je voulais arrêter mon père de boire, mais on m’a dit que c’est moi qui devais changer mes attitudes et mes comportements face à l’alcoolique. Donc, ça commence par moi. J’ai changé mes attitudes négatives en des attitudes positives, les personnes qui me côtoient eux aussi ont eu le goût de changer.

C’est de cette façon que j’ai résolu le problème de vouloir arrêter mon père de boire. Peu de temps après avoir changé d’attitude, il a adhéré à AA et moi j’ai continué de travailler sur moi !

La solution commençait par moi !
 

Écouter pour apprendre


Moi, j’étais une personne qui n’écoutait jamais. J’étais très agité. Je ne savais jamais à quel saint me vouer tant que je n’écoutais pas mon corps. C’est dans Alateen que j’ai appris à écouter, à m’asseoir et à écouter ce que les autres avaient à dire et à m’apprendre.

J’ai appris énormément des personnes du groupe auquel j’appartiens. En écoutant les récits de ces personnes, j’ai pu les appliquer dans ma propre vie.

C’est en écoutant que l’on reçoit.
 

Penser


Avant Al-Anon, j'avais la plupart du temps des pensées négatives, tristes et défaitistes. Une autre version de ma vie se déroulait dans ma tête, celle-ci beaucoup plus parfaite, fuyant ma réalité et n'apportant ainsi aucune amélioration.

Ayant adhéré à Al-Anon depuis plusieurs années, je pense et repense avant d'agir et de parler, mais cette fois-ci avec des résultats qui me procurent de la joie.

Je n'aurais jamais imaginé que « Penser » ne serait plus une perte de temps pour moi.
 

Ne pas compliquer les choses


L'art d'amplifier mes problèmes était inné chez moi, tout était dramatique et trop sérieux: l'éducation des enfants, l'entretien de la maison, les repas, les loisirs et surtout la conduite du conjoint.

Maintenant, je chemine doucement avec Al-Anon en utilisant ses outils. Je m'éloigne des choses dérangeantes afin d'y réfléchir calmement pour ensuite les confronter sereinement. Je suis capable d'y ajouter de l'humour!

En changeant mon attitude, ma vie est devenue calme, simple et enrichissante! Ma santé physique, mentale et affective s'en porte mieux...
 

Lâcher prise et s'en remettre à Dieu


Vous vivez une situation qui vous dépasse.

Vous ne cessez de tourner le problème dans votre tête.

Vous avez fait ce qui vous semblait être le mieux dans la situation.

Il est temps de « Lâcher prise et de s'en remettre à Dieu ».

Quand un problème nous dépasse, il se peut fort bien que la solution échappe à notre intelligence humaine.

Pourquoi ne pas essayer ce slogan?

« Lâcher prise et de s'en remettre à Dieu », c'est arrêter de lutter, de contrôler. C'est rester positif quant à la suite des choses, sachant en notre for intérieur que nous ne sommes pas seuls.

 

  

SectionAdminActivités