Atelier CSM de mai 2011

Atelier 2011

 

30 Juillet 2011

 

Chères Représentantes de District,

Cher Représentant de District,

 

Lors du CSM de mai 2011, nous avons eu la chance de partager. Ceci n’a peut être pas répondu à vos attentes et vos besoins, le temps alloué étant plutôt limité. Cependant, ceci est la nature même des réunions du Comité des Services Mondiaux: trop de sujets à traiter et pas assez de temps. Dans les circonstances, la chose la plus importante c’est que chacun ait pu s’exprimer et c’était aussi pour moi l’essentiel de l’exercice.

 

Je désirais faire un suivi sur les idées et les problèmes mentionnés, car  sans un suivi ces échanges perdent leur sens et se perdent dans le temps.  

 

Les idées/problèmes sont regroupés et ne sont pas présentés par ordre d’importance. Vous recevez aujourd’hui une partie de ce suivi. Vous recevrez l’autre partie dans les jours qui suivront mon retour (4 août). Chaque sujet mentionné était important et sera adressé.

 

Je vous offre des informations de base afin d’ouvrir une porte à plus de dialogue sur les sujets qui ont été abordés. À la fin de chaque sujet présenté je vous pose une question qui pourra lancer des échanges entre vous. J’ose espérer que vous répondrez et que vous impliquerez.  Ceci pourrait être une nouvelle façon de faire, qui se vivra au fur et à la mesure qu’un concept se développera. Ceci pourrait devenir une forme d’aide importante si vous répondez et vous vous engagez dans le processus. Ce processus pourrait permettre à chacun d’y trouver son compte et certaines idées/questions pourraient avoir des répercussions qui profiteraient à tous et chacun.

 

Ces sujets devraient être partagés avec les RG/membres de votre district afin de sentir le pouls de ces derniers sur des sujets qui touchent divers districts de notre Circonscription. Il ne faut jamais oublier que les membres de nos groupes Al-Anon/Alateen sont à la base même de la vie de notre Circonscription. Ils sont, par le biais de leur RG, le seul corps décisionnel de notre Circonscription et sont au cœur même de la vie  de cette dernière.

 

COMMUNIQUER et INFORMER est essentiel. Nous devons tous en faire notre première priorité et notre responsabilité.

 

Je tiens à remercier Marie-Line M., RD – Dist. # 32, qui a pris des notes pour moi. Grâce à ces notes je peux partager avec vous quelque chose de cohérent, d’utile et de valable.

 

Tout ce qui a été mentionné semble être là. Cependant, si des sujets avaient été oubliés, ce qui a pu se produire dans les circonstances, s’il vous plait m’en informer et j’adresserai ces sujets au même titre que les autres dans la deuxième partie de ce suivi.

 

J’espère que vous serez ouverts à continuer à échanger sur ces sujets importants, puisqu’ils ont été mentionnés. Je suis avec vous et je suis là pour vous, cependant la balle est maintenant dans votre camp!!!!!!

 

 

Dans l’amour, la gratitude et le service..

 

Trudy     

Coordonnatrice des Services aux Groupes

 

 

 

 

 RD – RÉSULTATS ATELIER CSG #1 – CSM MAI 2011

 

1. L’UTILISATION D’INTERNET : 

  • Comment l’anonymat est-il préservé?
  • Envois postaux versus envois par courriel

L’Internet est un outil merveilleux, utile, pratique, expéditif, efficace, etc., mais il peut être utilisé de façon excessive. L’anonymat peut aussi devenir très «fragile» quand on l’utilise de façon imprudente. Certains de nos membres se sentent vulnérables quand ce moyen de communication est utilisé.  Ce sujet est adressé aux pages : 88 et 89 de notre Manuel de Service (2010-2013).Prenez connaissance des informations données, partagez les avec les membres de votre district et assurez vous que toutes les questions, doutes, réserves, etc. concernant ce moyen de communication soient discutés et compris.

 

Il y a des niveaux de service qui demandent que l’on utilise l’Internet, comme moyen de communication dans certaines circonstances. Le BSM demande que les Délégués et les Coordonnateurs soient capables d’utiliser ce moyen de communication. Dans notre Circonscription, nous demandons que les RD aient une adresse courriel, car ce moyen de communiquer accélère les communications et est une façon économique de le faire. Une formule qui nous sert bien jusqu’à ce jour.

 

Il faut respecter les membres de notre fraternité et c’est ce que la RD qui a fait cette remarque a sans doute voulu soulever comme idée. L’Internet est-il la façon la plus profitable pour tous et dans toutes les circonstances? Les membres qui ne sont pas familiers avec l’informatique, ceux qui choisissent de ne pas utiliser cette forme de communication, etc. doivent être considérés et respectés. Plusieurs membres préfèrent la correspondance par la poste, le «papier» étant une façon  plus tangible, plus personnelle pour eux et dans certaines circonstances, plus respectueuse de communiquer.

 

Ceux qui communiquent avec vous, à quelque niveau de service que ce soit, doivent utiliser jugement et discernement quant à ce qui peut être envoyé par Internet et ce qui doit être envoyé par la poste. Ceci est une question de respect envers nos membres.

 

1. Point de réflexion et d’ouverture au dialogue :

 

L’Internet est un excellent moyen de communication. Quand est-il judicieux de l’utiliser et quand est-il préférable d’utiliser les envois postaux avec nos membres? Quelle est la vision de l’anonymat des membres face à ce moyen de communication?

 

Votre opinion compte pour nous, alors exprimez vous!

  

**************************************************

  

2. LA CONSCIENCE DE GROUPE ÉCLAIRÉE – BIEN L’EXPLIQUER, BIEN LA COMPRENDRE ET BIEN LA METTRE EN PRATIQUE

 

Voici un point important qui n’est cependant pas toujours compris et utilisé à bon escient. La conscience de groupe est souvent utilisée, mais les décisions sont-elles toujours prises de façon éclairée? Comprenons-nous vraiment ce qu’est une conscience de groupe éclairée? La mettons-nous en pratique comme il se doit?

 

Dans notre Manuel de Service 2010-2013 aux pages : 50 et 51 ce sujet est abordé. Il s’agit de nouvelles informations, sans doute ajoutées pour des raisons importantes. Allez lire cette section!

 

Lors de la Conférence des Services Mondiaux 2010 beaucoup de temps a été consacré à ce sujet. Lors du CSM en mai 2011, j’ai remis un texte à ce sujet aux RD. Ce sujet fort important devrait être discuté dans votre district, à la lumière des informations que vous avez.

 

La conscience de groupe éclairée n’est pas une ou deux phrases que l’on vous présente et sur lesquelles l’on vous demande de voter. La conscience de groupe éclairée, c’est avoir à discuter d’un sujet, en ayant toutes les informations nécessaires à l’avance. Nous devrions échanger sur les raisons nous menant à prendre cette décision, les avantages et les désavantages, les implications, les conséquences,etc. en fait ce qui nous amène à vouloir faire ce changement. Notre décision devrait aussi être guidée par notre 2e Tradition. Nous ne devrions pas passer au vote tant et aussi longtemps que tout n’est pas clair pour toutes les personnes participant au processus de décision. Le temps d’attente pour en venir à une décision est sans importance, la décision l’est!!!!

 

Une prise  conscience de groupe éclairée est la responsabilité de chacun. Tous les membres de votre district et plus spécifiquement les RG devraient bien comprendre ce principe, puisque lors de l’Assemblée annuelle ils ont parfois des décisions à prendre qui peuvent affecter les membres de leur groupe et les membres de notre Circonscription dans leur ensemble. Soyons responsables et demandons d’être informés avant de voter!

 

2. Point de réflexion et d’ouverture au dialogue :

 

La conscience de groupe bien éclairée exige que nous soyons informés. Pouvons-nous honnêtement voter sans avoir  toutes les informations nécessaires à notre prise de décision?

  

Votre opinion compte pour nous, alors exprimez vous!

  

3. PARLER DE L’IMPORTANCE DU RD ET  STIMULER LA RELÈVE

 

L’importance qu’a le RD dans son district est indéniable et tout aussi indéniable est l’importance qu’il a dans notre fraternité. Dans le Manuel de Service (2010-2013), à divers endroits, l’on parle du rôle du RD. Allez le consulter et comprenez davantage votre rôle!

 

LE RD CRÉE LUI-MÊME L’IMPORTANCE DE SON RÔLE ET IL LE FAIT DÉCOUVRIR AUX MEMBRES DE SON DISTRICT:

  • En servant avec enthousiasme et dynamisme.
  • En croyant vraiment à ce qu’il est et à ce qu’il fait.
  • En parlant de l’importance de cette tâche avec conviction.
  • En étant présent dans son district de diverses façons, incluant des contacts avec les RG/membres entre les réunions de district.
  • En planifiant des projets qui incitent l’implication des membres du district : activités de service, activités sociales, etc.
  • En étant bien informé sur ce qui se passe dans le fraternité dans son ensemble et en transmettant ces connaissances.
  • En variant le contenu des réunions de district afin d’éveiller l’intérêt et la participation de tous : RG et membres.
  • En impliquant le plus de RG et de membres possible dans la vie du district et en le faisant de façon créative et productive.
  • En se rappelant qu’il est avant tout membre d’un groupe. En tant que RD il représente RG/membres d’une division géographique.

 

PRÉPARER LA RELÈVE PEUT SE FAIRE:

  • En étant vous-mêmes et en informant les membres que vous les servez selon vos couleurs et du mieux que vous le pouvez.
  • En servant avec dynamisme, transmettant ainsi le plaisir de servir en tant que RD. Une image vaut mille mots!
  • En observant les RG actuels et les anciens RG de votre district afin de mieux les connaître. Si quelqu’un capte votre attention l’aborder personnellement et lui parler de la possibilité qu’il soit la «relève», mentionnant ses qualités et son potentiel.(NB : Des élections doivent cependant toujours prendre place)
  • En gardant les informations reçues au cours de votre terme et les transmettant à la personne qui vous succédera. Accompagnez cette personne à ses débuts.

3. Point de réflexion et d’ouverture au dialogue :

 

Comment puis-je témoigner de l’importance du RD dans mon district? Comment puis-je amener les RG actuels et les anciens RG  de mon district à sérieusement considérer la relève?

 

Votre opinion compte pour nous, alors exprimez vous! 

 

4. CERTAINS GROUPES N’ONT PAS DE RG ET LES TÂCHES DANS GROUPES NE SONT PAS TOUJOURS COMBLÉES. QUE FAIRE?

 

Ceci est une réalité qui peut devenir inquiétante. Il faut porter une attention particulière à cette situation qui peut avoir des conséquences négatives sur le groupe, le district et même la circonscription.

 

Dans le Manuel de Service, le rôle du RG et des autres serviteurs à l’intérieur du groupe est mentionné à plusieurs endroits.  L’importance que ces derniers ont sur la qualité de vie du groupe et sa survie ne devrait pas être minimisée. En tant que RD, vous devez visiter ces groupes et faire tout ce qu’il est possible de faire pour stimuler les membres et les inciter à faire les démarches nécessaires pour rendre leur groupe plus fonctionnel et en meilleure santé. Avoir un RG et des serviteurs actifs permet au groupe d’être le meilleur qu’il puisse être et permet à ses membres d’être les meilleurs qu’ils puissent être.

 

J’ai écrit un texte à ce sujet (inclus) et je l’ai fait parvenir dans le passé à certains membres qui me demandaient ce qu’ils pouvaient faire dans cette situation. Ils ont lu le texte à ces groupes, un suivi a été fait et ceci a donné des résultats. Ce texte amène à la réflexion car il offre des perspectives variées, mettant en évidence la grande importance pour un groupe d’avoir un RG et des serviteurs de confiance afin d’être reliés aux autres niveaux de service de façon positive et productive. Aucun district/groupe n’est à l’abri d’une telle situation, de là l’importance d’en parler et de passer à l’action.

 

Un groupe sans RG et sans serviteurs à certains postes n’est pas relié à la source, il perd de sa vitalité et peut aller jusqu’à fermer ses portes. Un groupe qui ne peut inspirer ses membres à s’impliquer dans le service a besoin qu’un inventaire de groupe soit fait, que ses membres soient responsabilisés et qu’ils soient inspirés par l’enthousiasme, l’implication et l’encouragement du RD. Parfois recevoir le support et l’encouragement des membres des groupes avoisinants est un incitatif. On ne peut rester dans l’inertie, il faut supporter ce groupe, parler du service, de son importance et de ses bénéfices. Ce groupe doit être absolument supporté. Faites-le!

 

4. Point de réflexion et d’ouverture au dialogue :

 

Si, en tant que RD, je suis conscientisé au fait qu’un groupe n’a pas de RG et que les postes sont difficilement comblés comment puis-je aider ce groupe tout en respectant ses membres et en laissant à ce groupe son autonomie?

 

Votre opinion compte pour nous alors exprimez vous!