Compilation Atelier 2010, la diversité notre riche

Compilation des Ateliers de Trudy

à l’Assemblée Annuelle de Circonscription 2010

 

LA DIVERSITÉ NOTRE RICHESSE

SORTONS DE NOTRE ZONE DE CONFORT

 

Le concept de diversité englobe l’acceptation et le respect. Ceci signifie comprendre que chaque individu est unique et reconnaître nos différences personnelles.  Ceci peut inclure des facteurs tels : la race, le sexe, l’orientation sexuelle, le statut économique, l’âge, les habiletés physiques, les croyances religieuses et d’autres idéologies.

 

Puisé dans notre Manuel de Service, p. 9 : « Al-Anon est une fraternité exceptionnelle qui réunit des membres de toutes les races, de milieux différents et de conditions sociales diverses dans un effort qui est source d’inspiration : s’aider soi-même et aider les autres à mener une vie utile et enrichissante surmontant les sentiments d’impuissance et de frustration causé par des rapports étroits avec une personne alcoolique.»

 

L’acceptation fait partie de la stratégie. Il faut mettre du temps pour élargir notre zone de confort. Nous devons parler un langage que tous comprendront. Nous devons témoigner d’acceptation, d’amour et de compassion.

 

Un accueil chaleureux est vital pour accueillir la grande variété de personnes qui peuvent se présenter aux portes d’Al-Anon/Alateen. Ces personnes peuvent déceler notre résistance, nos peurs et notre inconfort. Nous nous devons d’offrir un accueil chaleureux, surtout si ces personnes sont différentes de nous.

 

************************************************

 

QUESTIONS POUR ACCUEILLIR LA DIVERSITÉ

ÉLARGISSONS NOTRE ZONE DE CONFORT

 

1.  La diversité, telle que perçue par notre fraternité, est-elle comprise dans votre district?

 

–     Des districts avec la présence autochtone nécessitent que soient égaux.

–     Les Traditions sont un atout lorsqu’il est question de diversité.

–     Rappeler aux membres l’importance des Traditions pour comprendre la diversité.

–     Les classes sociales causent des malaises.

–     Religion et spiritualité doivent être précisés.

–     Le triangle Al-Anon est une référence.

 

2.  Al-Anon/Alateen est une fraternité à la fois ferme et flexible. La diversité et la tolérance font partie intégrante de sa philosophie. Ces principes sont-ils compris et mis en pratique dans votre district?

 

–     Accepter les membres Alateen dans tous les groupes  par la conscience de district.

 

3.  Croyez-vous que les actions et attitudes de certains groupes et certains membres de votre district peuvent empêcher l’inclusion de personnes qui sont différentes?

 

–     Membre atteint d’Alzeihmer accompagnée par une autre personne. Accepter sa présence jusqu’à ce qu’elle ne soit pas dérangeante.

–     Oui. Problème de santé mentale causé par la double appartenance.

–     Faire comprendre qu’elle a besoin de support.

 

4.  Croyez-vous que les groupes/membres de votre district peuvent vaincre leurs préjugés et apprendre à généraliser afin d’attirer et de comprendre la diversité?

 

–     Oui. Travailler l’accueil de ces membres.

–     Accompagner les membres aux prises avec leurs peurs et leurs préjugés.

–     Avoir recours à la documentation.

–     Faire travailler ces membres avec ces préjugés.

  

5.  Les groupes/membres de votre district peuvent-ils identifier leurs peurs et leur inconfort  en ce qui a trait à ceux qui sont différents? Ce sujet  a-t-il déjà abordé dans votre district? 

                                       

–     Le Manuel de Service est la clé. Souvent l’inconfort est causé par la double appartenance.

–     Confusion parfois entre les groupes ouverts et fermés, cela entraîne la présence de double appartenance.

–     Ex. trouble de personnalité. Le support et l’appui des membres perturbés par ce trouble.

 

6.  Pourquoi croyez-vous que certains groupes semblent établis dans une zone de confort et résiste l’arrivée de personnes qui sont différentes? Ceci a-t-il déjà été discuté lors d’une réunion de district?

 

–     Oui, cela a déjà été discuté.

–     Non, cela compromet la survie du district et les discussions conduisent aux préjugés.

–     Pour un groupe ouvert qui se pense un groupe fermé et réagit à la double appartenance. Il faut clarifier la situation.

–     Il y a toujours la conscience de district comme recours et surtout la Puissance Supérieure. Ben qu’Elle agisse!!